Dans Beauté

Plein les yeux

Gens,

On croyait que j’étais fidèle question make-up et qu’à part essayer deux ou trois nouveautés les mois de perdition, j’en revenais toujours à mes moutons, aka les basiques qui trainent dans mon vanity depuis que ma mère m’a appris à mettre du rouge-à-lèvres (genre quand j’avais 8 ans) (oui, ma mère est une psychopathe du RAL) (ce n’est donc pas de ma faute) (merci). Même que je n’arrêtais pas de crier sur tous les toits, ici et par exemple, que tout le reste c’était du caca boudin et que rien ne valait ma poudre compacte et mon blush Chanel, mon mascara L’Oréal parce que je le vaux bien, mon liner noir Séphora et mon khôl marron Christian Dior.

A croire que je suis en pleine crise identitaire les copains car depuis 2 mois, j’ai délaissé tous mes favoris pour des petits nouveaux qui ont conquis mon cœur pour la vie. Du moins jusqu’à ce que mon prochain moi schizophrène fasse son apparition. D’ailleurs, j’espère que cette Anna là ne me laissera pas pousser la barbe…

Aujourd’hui, j’avais envie qu’on parle un peu d’eux, histoire qu’ils ne se sentent pas lésés par leurs prédécesseurs mais surtout parce que ce sont de grosses tueries qu’il faut absolument, si ce n’est pas déjà fait, que vous vous procuriez ! Let me introduce you mes deux nouveaux copains oculaires qui accompagnent désormais mes jours et parfois même mes nuits (c’est chiant de se démaquiller, tu trouves pas ?) :

Oh, je sais bien que j’avais dit qu’on ne m’y reprendrait plus à acheter du mascara YSL à 25 boules le tube qui ne dure que 2 semaines. Mais que veux-tu, je n’avais jamais essayé la version « Shoking » du désormais célèbre effet faux cils, alors ça ne compte pas, hein dis ? Et je ne regrette pas une seconde les copains, car il tue littéralement sa maman. Je veux dire par là que oui le Volume effet faux cils est mortel quand on souhaite épaissir et étirer ses cils à l’infini telle une biche en rûte, mais ziva comment le Shoking le met à l’amende tellement il déchire encore plus ! Je ne sais pas vraiment s’ils ont fait un véritable effort chez YSL pour améliorer la texture de ce mascara ou si c’est tout bonnement mon inconscient qui joue des tours à mon subconscient pour leurrer mon conscient, mais toujours est-il que j’ai l’impression qu’il s’empâte beaucoup moins vite que son grand frère celui-là !

(sa mère, son grand frère … Ça devient dégueulasse cette histoire !)

J’ai shoppé le crayon marron sus-affiché à Miami, bestiau très pratique car il s’utilise aussi bien en khôl qu’en fard-à-paupières. Quand je pense qu’il ne quitte plus mes yeux depuis, je me demande encore comment j’ai fait pour tenir ma langue jusque là ! Je l’aime d’un amour inconditionnel car depuis qu’on se fréquente tous les deux (ici la couleur Rehab), j’ai enfin réussi à me faire un smoky marron digne de ce nom et qui tient toute la journée. Joie !

Au passage, j’en place une pour l’inventeur du stylo-fard-à-paupières qui est un véritable génie car enfin, ENFIN, je n’ai plus de vilaines traces colorées sous les yeux après avoir mis du fard poudré. En plus Maryse, je te dis pas le côté pratique du tout en un : et vas-y que je tire un trait grossier sur toute la paupière mobile, que j’étale et que j’estompe le machin en deux coups de bout de doigt. Bref, voici un œil parfaitement maquillé en moins de 20 secondes, on frôle l’entrée au Guinness des records les copains ! Les jours où tu préfères te la jouer plus light, tu peux te contenter d’un trait de khôl tiré au ras des cils. Petit bémol toutefois pour les adeptes de l’œil fardé à la Régine et aux multiples couches de couleurs dégradées : comme ce n’est pas un vrai fard, il est plus difficile à estomper et il se fond moins bien avec ses cousins en poudre. Du coup, si les blogueuses beauté pouvaient toutes utiliser ce Glide-on shadow et ainsi arrêter les make-up « Carnaval à Rio de Janeiro », ça pourrait être pas mal non ?

(j’ai allumé un cierge et je prie très fort tous les soirs le petit Jésus du bon goût, perso)

Bientôt (genre dans 3 mois), je te parlerai de mes nouveaux chouchous du teint et des lèvres. Mais avant ça, je dois résoudre un dilemme cornélien : dois-je aller chez le coiffeur ou ne dois-je pas aller chez le coiffeur, telle est la question ? (comment ça, c’est shakespearien ?)

Share Tweet Pin It +1

You may also like

Make-up : mes indispensables

Posted on 28 janvier 2014

Previous PostUn week-end à Barcelone
Next PostLa bonne équation

5 commentaires

  1. ines
    10 années ago

    Que de nouveauté moi qui n’ai que 15 ans et donc le porte feuille avec je pense me faire un devoir d’economiser pour ce magnifique shoking de YSL merci de nous renseigner sur tes fabuleuses trouvailles et je pense que pour le coiffeur fait le si tu vraiment changer de tete moi je l’ai fais y’a pas longtemps et un peu deçu. So…
    xoxo ines j’adore ton blog je te suit tous les jours

    Reply
  2. Audrey
    10 années ago

    Moi aussi j’ai un de ces crayons bizarres ! Je l’avais eu dans chais plus quelle box, un de la marque Eyeko. Je l’ai testé seulement ce week-end et c’est vrai que c’est supère pratique ! Par contre de là à réussir un smoky… Je voudrais bien quelques directives du coup :p

    Reply
  3. Anna
    10 années ago

    ines > merci Inès, t’es choute grave !

    Audrey > ok, c’est vendu. Je te prépare ça pour la semaine prochaine, ça te va ?

    Reply
  4. Audrey
    10 années ago

    Ouiii merci :D
    (le blog à la demande, c’est cro la classe !)

    Reply
  5. Anna
    10 années ago

    Audrey > ah bah attends !!!

    Reply

Laisser un commentaire