Dans Voyages

Phuket, Krabi « & Koh »

DSC_0077

Putain, je suis en forme les citrouilles, t’as vu ce jeu de mots démentiel un peu ! T’as pas compris ? Comment ça tu ne parles pas thaïlandais couramment ? Putain, mais t’es vraiment une arnaque toi, c’est pas possible !

Figure-toi que koh en thaï, ça veut dire île. Oula, j’ai comme l’impression que je viens d’émerveiller ton cerveau et que ce soir, tu vas bien te la raconter en expliquant à tes amis devant Koh Lanta qu’en vérité ça veut dire l’île de Lanta ! C’est comme ça sur UGIP, si je peux réussir à te faire briller en société de temps en temps, ça fait plaisir.

Donc le sud de la Thaïlande, bordé de deux mers différentes, est bourré de koh notamment dans la région du sud-ouest du côté de la mer Andaman : koh Phuket, koh Phi Phi, koh Raya, koh Lanta, … Bref, y’a de quoi faire. Il faut savoir qu’avant de descendre plus au sud, nous voulions d’abord passer quelques jours à koh Samui et à koh Pan Ngan pour découvrir ces îles dont on nous avait dit beaucoup de bien (et surtout y’avait la Full Moon), mais malheureusement, la saison des pluies sévit encore dans cette région de novembre à mars et les îles étaient complètement inondées ! Alors le voyage à plus de 10 000 km pour se retrouver à Dunkerque, ça va bien hein ! Du coup on a directement foncé vers Phuket, la plus grande île de la Thaïlande.

D’aucuns diront que Phuket ça pue trop du cul tout ça parce que y’a trop plein de touristes qui viennent picoler et baiser avec les ladies boys (au passage, le nombre d’homos refoulés sur terre, c’est hallucinant). Bon, ok, c’est vrai que y’a des touristes, de la prostitution, de la fête et des plages bondées, mais bordel c’est un peu normal dans un pays touristique non ?! Alors moi les bobos qui passent leur temps à critiquer les voyages des autres parce que c’est pas assez Into the wild du concept, ça commence franchement à me taper sur le système. Excusez du peu, mais partir comme un Manu Chao dans les montagnes du Népal, c’est pas mon délire et je trouve ça beaucoup moins bandant que la plage de Kata Noï !

Maintenant que j’ai gueulé un bon coup, je peux donc continuer ma narration touristique (tu vas voir que bientôt, je ferai des articles sponsorisés pour le Guide du Routard). A notre arrivée sur Phuket, on était un peu désespérés vu qu’il pleuvait comme une vache qui pisse. Mais une vache qui a bu des litres et des litres d’eau avant de pisser, tu vois ? Genre il a plu non-stop les 2 premiers jours. Et pas de la petite pluie hein ! Non, celle qui te trempe jusqu’aux os, rien qu’avec une seule goutte. Celle que tu peux jouer à la pub Tahiti Douche avec. Je te dis pas la dépression. Heureusement, nous logions dans un hôtel de bâtard, dans une suite à … 23 euros la nuit. Disons que ça remonte le moral des troupes.

Nous étions prêts à rebrousser chemin et à remonter vers le nord quand le soleil est enfin arrivé. Nous devions restés 1 semaine à Phuket et nous y sommes finalement restés presque 3 semaines. Si je suis tombée amoureuse de cette région ? Je crois bien, oui. Certes, les plages de sable blanc, les eaux tantôt turquoises, vertes émeraude et transparentes et les koh quasi-désertes (pour certaines), ça aide. Mais pas que. Je dois dire que nous nous y sentions comme chez nous. Nous avons pris rapidement nos marques, nous avons fait le tour de l’île, nous sommes allés dans la jungle (oui, la jungle), nous avons exploré les fonds marins (enfin quand je dis nous, je veux dire mon coloc’. Moi avec mes oreilles pourries, c’est impossible), nous avons passé des journées sur des îles paradisiaques, nous avons fait des rencontres passionnantes et nous avons découvert des paysages et insoupçonnés. Bref, c’était magique !

CIMG1062

CIMG1080

La baie de Phang Nga

DSC_0053

DSC_0105

DSC_0234

Koh Phi Phi

DSC_0229

DSC_0121

Maya beach, là où a été tourné le film « La Plage »

DSC_0539

DSC_0604

DSC_0600

Koh Raya

Au début, nous logions à Surin Beach, un bled de l’île de Phuket. C’était très sympa mais comme la vie s’articule principalement à Patong, nous avons fini notre séjour là-bas. Il est vrai que la plage de Patong est inintéressante et que c’est loin d’être une ville calme, mais ce n’est pas ce que nous recherchions. Tu sais, quand tu vis dans notre quartier, tu ne peux plus supporter le silence. Nous ce qu’on aime c’est la foule, les rues piétonnes bondées et la musique en fond sonore. A Patong, nous étions aux anges. Alors oui, c’est très touristique, tu foutrais bien deux ou trois mandales aux Australiens et aux Américains qui ne savent pas picoler et qui ne respectent personne. Et oui il y a beaucoup de prostitution, mais l’ambiance n’est ni sale ni malsaine. Attention, je ne cautionne à aucun moment le tourisme sexuel, j’ai parfois été très choquée par certaines attitudes, mais c’est moins craignos que Pigalle en tout cas ! Donc Patong c’est bien pour dormir et sortir. Le reste du temps, on était tout le temps en vadrouille ailleurs.

CIMG0994

CIMG1271

CIMG1290

DSC_0025

DSC_0051

DSC_0590

DSC_0038 (2)

DSC_0300

Nous sommes également allés de l’autre côté de la mer Andaman, vers Krabi, mais nous n’avons pas autant apprécié notre séjour : les plages (sur le continent, pas sur les îles) y sont moins belles et plus sales qu’à Phuket et l’ambiance y est très familiale. Autant dire qu’on s’est carrément fait chier là-bas. J’ai versé 3 larmes de crocodile et mon coloc’ m’a ramenée à Phuket, dans mon hôtel 4 étoiles à 20 euros la nuit.

Côté bouffe, je me suis régalée ! Poulet frit, salades de papaye assaisonnées comme j’aime, nouilles sautées, brochettes de viandes, fruits de mer délicieux, vegetables croquants, fruits frais, pancakes à la banane, gâteaux bizarres et plats chelous. Un délice de saveurs ! J’ai particulièrement adoré manger dans les marchés nocturnes, directement dans la rue. Et contrairement aux idées reçues, on ne tombe pas malade à cause de la bouffe en Thaïlande. Les thaï sont très propres, il faut le savoir. Bon, je t’avoue qu’au bout de 2 semaines, tu ne rêves que de vraies paste, d’un bout de morbier et d’un bon quignon de pain. Pour assouvir tes fantasmes, il y a bien sûr le Burger King (que j’ai déchiré) et les restaus européens. Sans eux, j’aurais certainement fait une dépression. Mais bordel, comment font les expat’ dans la vie pour survivre à la bouffe des pays étrangers ?!

Voilà les gros tout ce que je peux vous dire en quelques lignes de ce fabuleux voyage. Je n’ai pas envie de vous embêter avec des détails insignifiants pour vous, mais si certains d’entre vous ont des questions ou veulent des bons plans en vue d’un prochain voyage là-bas, n’hésitez pas à m’envoyer un mail, je me ferais un plaisir de vous répondre.

Et si ça en intéresse d’autres, vous trouverez par ici plus de photos de Bangkok et des kohs

Share Tweet Pin It +1

You may also like

Far far away

Posted on 7 novembre 2010

Sawatdi

Posted on 16 novembre 2010

Poings liés

Posted on 20 décembre 2010

Previous PostPiédestal
Next PostTarte aux pommes

10 commentaires

  1. Angie
    9 années ago

    Ou qu’il est le Totem de confort ?

    Reply
  2. Jube
    9 années ago

    Putain j’ai lu jusqu’au bout pis je me suis dit que j’avais toujours pas pigé le jeu de mot. Oui bah on ne se refait pas hein. Mais j’ai fini par comprendre !
    Très chouette récit et je suis allée voir tes photos aussi. Elles sont très belles (une préférence pour celle des mèches blondes !) et me rappellent des souvenirs d’ailleurs :)

    Reply
  3. Faustine
    9 années ago

    Et dis, tu as fais de l’éléphant ???

    Reply
  4. Marie/chroniqueblonde
    9 années ago

    Rrrroh ce soir il faut que je gagne l’immunité !

    Reply
  5. pat'
    9 années ago

    na mais attend, oui on les veux les détails!! ;-)
    bon alors moi ca m’intéresse un peu quand meme car on hésite a faire notre voyage de noces la bas, car on n’est pas du style « partir sur une ile au soleil et rien faire »! ca l’ferait tu crois?
    superbes tes photos en tout cas!

    Reply
  6. Gossip And The City
    9 années ago

    Tain’ ma poule, tu me donnes trop envie d’y aller avec tes conneries! Pense à nous… Ô pauvre mortels qui vivont par -0°!

    Contente que tu aies pu profiter à fond!

    xoxoxoxo

    Reply
  7. Mymy
    9 années ago

    C’est vraiment fabuleux !

    Reply
  8. soïZ
    9 années ago

    Parce que je suis une princess’ agrémentée d’origines manouch’ je suis arrivée sur ton blog… Alors moi j’aime la baroud’, j’aime les hotels pourris, j’aime pô les plages, et j’aime pô les touristes… mais j’aime me dire que nous sommes allées presqu’ aux mêmes endroits finalement! Et qu’à moins de se balader au fin fond de l’ouzbékistan il y aura toujours des touristes (et même en Ouzbékistan il doit y en avoir!) Je tenais à te dire aussi que je suis bluffé par ta girly attitude, toujours en mode « narta » (cf les photos sur flickr) je m’incline face à tant de fraîcheur.
    Au passage si tu vas faire un tour sur mon blog, tu pourra effectivement te faire la réflexion suivante: « qu’est ce qu’elle me parle de manouch’ et de baroud’ c’te meuf???? Elle est à St barth!!! »
    Le summum de la contradiction!
    Have a nice trip!

    Reply
  9. Anna
    9 années ago

    Angie > dans ma culotte ;)

    Jube > merci ma puce, c’est gentil ce que tu me dis et bizarrement, ça me monte le rose aux joues …

    Faustine > oui et c’est complètement inintéressant j’ai trouvé …

    Marie > toi t’as gagné le droit de partir en vacances, pute !

    Pat’ > ma poule, si tu as la moindre question, n’hésite pas à me mailer

    Gossip > c’est plus beau que la Gwada, hein ?!

    Mymy > tu t’y vois, sur la plage de sable fin ?

    soïZ > à St Barth’ ? Mais fais péter l’invitation bordel !!!

    Reply
  10. soïZ la raconteuz
    9 années ago

    J’aurai du m’en douter que t’allais avoir envie de refaire les valises, de faire valser la moumoute contre le Bikini, d’avaler une boite entière d’Oenobiol en t’annonçant ma situation géo! Parce que oui, j’ai cru déceller une âme aventurière en toi! Me trompe-je?
    Et tout le monde sait que St Barth c’est un mix de Pekin Express, sauf qu’en 20min t’as fais le tour de la koh, de Koh Lanta justement (PS: je savais que ça voulait dire île; même que hein!!) une touche de Belle toute Nue,(faut assumer le Bikini à l’année) sans oublier Un Diner presque parfait (que c’est tellement cher ici, que tu manges que du riz. PS1: j’adooooore le riz, toi aussi nan? PS2: le riz ne fait pas grossir contrairement aux pates)
    Voilà, tu sais tout! Si tu veux toujours de l’aventure, tu peux regarder les billets d’avion. Mais un conseil, à partir d’avril ça coute moins cher! Ha bah non, j’suis trop con moi, en avril nous on se casse pour la Polynésie. Roh zut alors!
    hahahaHAHAAAAAARGH (la sadique)

    Reply

Laisser un commentaire