Dans Non classé

Mariage pluvieux

DSC_0434

Vous savez les cannes à pêche, ce week-end j’étais (encore) de mariage. Un mariage marseillais. Ouais, je sais, ça promet …

Donc vendredi soir, nous voilà partis avec mon coloc’ sur la route du soleil. Enfin « du soleil » c’est vite dit puisque c’était la tempête tout le week-end dans la cité phocéenne. Et vas-y qu’il pleut à torrent non-stop de midi à 5h du mat’ et que le vent souffle pour retourner ton parapluie (et accessoirement soulever ta jupe aussi). Bref, la misère.

Les mariés eux, ils étaient trop contents. « Mariage pluvieux, mariage heureux« , qu’ils n’arrêtaient pas de scander toute la journée. Ouais enfin heureux, heureux, moi je note juste que ça a ruiné la robe de la mariée, que mes shoes ne ressemblent plus à rien et que les demoiselles d’honneur étaient sacrément décoiffées avec tout ce bordel !

Bon, mais le truc vraiment important que je voulais te dire, c’est que c’était le premier vrai mariage traditionnel auquel j’assistais. Côté du bled de mon mec, j’entends.

Je pourrais te la faire courte pour t’expliquer, mais clairement c’est impossible. Tu auras donc droit à la version longue.

Déjà, on a commencé à 10h. Je me suis donc levée à 8h pour préparer dignement mon ravalement de façade. Et pour que je me lève à 8h un samedi matin, crois-moi, c’est que je suis bien sympa. Donc à 10h, on assiste aux préparatifs du marié et de sa famille. Nous on est frais, beaux, habillés, maquillée, coiffée, tout. Eux, ils sont en pyjama, la gueule en vrac, super en retard. Donc pendant 3h tu les regardes se préparer et tu les écoutes te raconter des histoires du bled. Secrètement, dans le dedans de toi-même, tu te rends compte que tu avais vachement le temps de finir ta nuit en fait ! Mais c’est pas grave, pour une fois qu’une petite blanche est acceptée dans cette communauté, t’as plus qu’à fermer ta gueule et sourire toutes dents dehors.

A 13h, le cortège de voitures de location avance enfin vers le domicile de la future épouse. Sauf qu’elle met 1h à descendre de chez elle. Toi, à force d’attendre le cul à l’air par 10°, tu remontes dans la voiture et tu attends, warning au taquet. La pluie commence à tomber, le vent se lève. Tu fais un peu la gueule, surtout quand tu te rends compte qu’en fait la cérémonie civile est prévue pour 14h. Tu comptes sur tes doigts les heures que tu aurais pu passer dans ton lit au chaud… Et puis la mariée arrive.

14h, direction la salle des mariages de l’arrondissement. Perdue au milieu d’un parc, inaccessible en voiture, pas de parking à proximité. Sauf que quand tu te gares derrière les autres invités, tu ne le sais pas encore ça, pauvre parisienne que tu es ! Donc tu marches 10 minutes sous la pluie, perchée sur 12 cm, esquivant les flaques et manquant de te péter 5 fois la gueule contre les pavés. Tu te demandes ce que tu fais là…

Après la cérémonie, tout le monde a rendez-vous dans une salle pour fêter la noce traditionnellement. Personne ne te donne de plan, mais c’est pas grave, c’est pas loin, on se suit parait-il. Tu as un peu soif (et faim surtout, debout depuis 8h, pas un café ni même un grain de riz dans l’estomac). Tu prends une canette de Coca sur le chemin et bien sûr, comme t’es blonde, tu t’en fous partout sur ta robe rose pastel ! Entre temps, les autres invités sont partis et tu te retrouves au milieu de nulle part, dans un quartier que tu ne connais pas, en direction d’une adresse inconnue que le GPS de l’iPhone ne reconnait même pas ! Ah tiens d’ailleurs tu n’as plus batterie !

Après avoir tourné pendant 1h, un invité a eu la bonté de venir te chercher pour t’escorter jusqu’au lieu des réjouissances. Bien sûr tu ne te gares pas devant la salle, ça serait trop simple. Tu finis donc le trajet à pied, toujours sous la pluie et le vent glacé. Là, tout de suite maintenant, tu hésites entre le suicide ou l’homicide volontaire à mains nues de ton coloc’…

La salle est grande, froide. Une fois de plus, on attend les mariés longtemps, très longtemps… Ils sont partis revêtir leurs habits traditionnels, c’est pour ça. En attendant, tu te ferais bien une petite partie d’Angry Birds, mais non, souviens-toi que tu n’as plus de batterie ! Ah, enfin les mariés arrivent. Le cérémonial traditionnel peut commencer : des palabres qui n’en finissent pas dans une langue que tu ne comprends pas et des danses auxquelles tu te dois de participer « maintenant que tu fais partie de la famille« .

On peut (enfin) s’éclipser quelques heures le temps d’aller se changer pour le reste de la soirée ? Super, j’embarque mon coloc’ direction notre lieu de résidence. Tu penses qu’en 10 minutes tu seras arrivée, que tu auras donc le temps de te reposer un peu et de te changer ? Que nenni l’ami. Tu ne connais pas Marseille et ses embouteillages ma parole ! Alors eux quand il pleut, j’te dis pas le bordel, on dirait que c’est la fin du monde. Tu mets donc 2h pour traverser la ville d’ouest en est (faut dire que t’as voulu radiner le tunnel  rapide et ses 2,5 € de péage). Bien sûr, il n’est plus question de faire un somme. Tu changes de robe et tu repars.

21h (la pluie n’a pas cessé), tu arrives à la salle de réception. En y entrant, tu es heureuse : c’est beau, c’est douillet, c’est ambiancé et en plus, il a de la BOUFFE !!! Les mariés font leur entrée. Ils sont beaux, amoureux, heureux. La soirée est magique. Ton coloc’ est aux anges, tu es bien.

DSC_0254
DSC_0446

DSC_0499
DSC_0433

DSC_0457
DSC_0473

Share Tweet Pin It +1
Previous PostAyé, je suis coiffée !
Next PostRecherche ambassadeurs ...

12 commentaires

  1. mme-beaute
    9 années ago

    je dirais que tu étais dans une salle vers vaufrèges, c’est ça ?

    Reply
  2. samra
    9 années ago

    et ben on peut que tu as eu une sacrée journée et une sacrée soirée !

    Reply
  3. Manou
    9 années ago

    Presque je regretterais de ne pas être invitée à de tels mariages… presque !

    Reply
  4. Mymy
    9 années ago

    C’est rigolo, avec les cartes météo qu’ils montraient à la tv, j’ai pensé à toi et au mariage ce weekend ! :-)

    Reply
  5. Jube
    9 années ago

    Bah attends c’est que nous la pluie on y est pas habitués… et puis tu vois vilaine si t’avais fait signe je t’aurai guidée avec plaisir !
    C’est vrai que c’est long les mariages traditionnels mais en général t’es pas déçue de l’ambiance.

    Reply
  6. Faustine
    9 années ago

    Mais non, c’est mariage « plus vieux », mariage heureux ;)

    Reply
  7. Anna
    9 années ago

    mme-beauté > pas du tout, t’es nulle !

    samra > il faut que je parte en vacances pour m’en remettre

    Manou > la prochaine fois, promis, tu viens avec moi (si y’a que ça pour te faire plaisir …)

    Mymy > ah ouais ? Bah je peux te dire qu’en direct, c’était moins rigolo ;)

    Jube > oui, au moins y’avait de l’ambiance

    Faustine > ah oui, merde (blonde inside !)

    Reply
  8. Miss Giny / Au Pays des Merveilles
    9 années ago

    Je confirme dès qu’il pleut là bas (enfin j’étais de l’autre côté moi de la région PACA!) c’est l’inondation. Et même quand il ne se passe rien c’est le bordel donc j’imagine pas l’organisation d’un mariage quand il pleut ! Tu auras de « jolis » souvenirs au moins ! :)

    Reply
  9. pat'
    9 années ago

    c’est clair que c’était un week-end de merde pour se marier, c’est le moins qu’on puisse dire! alors t’as vu comme c’est la fin du monde par chez nous dés qu’il pleut, hein! ;-)

    Reply
  10. Marie/chroniqueblonde
    9 années ago

    Non mais j’ai jamais assisté à un seul mariage moi t’y crois à ça ?!

    Reply
  11. M1
    9 années ago

    Tu vas oser dire que Sarko est bling-bling maintenant? : )
    Sinon sur la coiffe du monsieur, les caractères sont arabes, mais ça ne veut absolument rien dire, surement un truc pour touristes ; )

    Reply
  12. Anna
    9 années ago

    Miss Giny > oui ça, c’est sûr que je m’en souviendrais !

    Pat’ > c’est l’enfer tu veux dire

    Marie > bah depuis le temps que tu me le dis, je vais bien finir par te croire

    M1 > ah bah oui, certainement (mais de toute façon, je crois qu’ils savent pas lire du tout, alors bon …)

    Reply

Répondre à pat' Annuler votre réponse