Dans Lifestyle

Cassé, broken, kaputt

Dans la catégorie « j’ai l’air con« , voici la dernière te-hon que je me suis tapée pas plus tard qu’hier soir. Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux savent sans doute de quoi je vais parler, mais ne partez pas trop vite les gars car cette histoire vaut tout de même le détour…

Pour la 3ème fois depuis le début de l’année, je suis partie du bureau assez tôt (18h, GROSSE FOLIE) car j’avais quelques courses à faire avant de rejoindre une copine pour la soirée. Voilà que je me retrouve dans l’ascenseur avec une collègue choupie et que nous amorçons ensemble le chemin qui nous sépare des transports en commun (#joie). Nous n’avions pas fait 50 mètres (♫ que les keufs m’arrêtent ♫) que nos langues de putes s’étaient déjà déliées, mais c’est pas de notre faute puisque la meuf devant nous portait un manteau Desigual !

C’est à ce moment-là que, telle Jeanne la pucelle, j’ai reçu un message de Dieu lui-même, me punissant en une fraction de seconde pour cette conduite peu chrétienne en ces temps de repentance : alors que je continuais tranquillement ma route, j’ai senti la terre se dérober sous mon pied droit, comme si je m’enfonçais dans un gros bout de barbe-à-papa à chaque fois que je posais ce pied par terre. Je regarde ma chaussure, loin d’imaginer ce qu’il était en train de m’arriver, et je m’aperçois que le talon de ma chaussure n’est pas tout à fait normal. Et pour cause les gars, puisque ce dernier était complètement cassé !

(la photo plus haut illustre donc les dégâts susmentionnés) (réalisée sans trucage)

L’intervention divine est donc la seule raison qui expliquerait ce soudain revirement de situation : je n’avais porté cette paire de chaussures que trois fois et au moment des faits, je n’ai pas couru comme une dératée, ni raté un trottoir ni même coincé mon talon dans un pavé. Il s’est pété d’un coup d’un seul, comme ça, sans crier gare mais en prenant soin tout de même de bien niquer ma soirée !

Alors qu’est-ce qu’on fait quand on a un talon qui pète au milieu de nulle part ? Si vous avez la chance de ne pas vous casser la gueule, vous commencerez par vous taper une bonne grosse te-hon. Et puis, vous enragerez : à 169€ la paire de shoes, vous aurez dû mal à digérer le défaut ! Ensuite, il faudra agir : vous penserez tout de suite au cordonnier qui se trouve à quelques centaines de mètres de là et vous remercierez le Seigneur (ce bâtard) d’être partie du bureau avant que les commerces ne ferment. Ce que vous ne prévoirez pas, c’est que le cordonnier en question vous dise qu’il est impossible de réparer rapidement ce genre de dégât car il nécessite une hospitalisation d’au moins 1/2 journée ! Il vous faudra alors retrouver vos esprits : quoi faire, où aller, qui appeler, comment se suicider ? Vous n’aurez pas d’autre choix que d’annuler tous vos projets de la soirée pour renter chez vous en claudiquant, le rouge aux joues et la rage au ventre. Bien évidemment, tout le monde vous regardera et vous lirez dans les yeux des personnes que vous croiserez tantôt de la compassion, tantôt des moqueries.

Sur le chemin du retour, vous vous direz que vous n’êtes finalement plus à quelques mètres supplémentaires près et vous vous rendrez dans la boutique où vous avez acheté l’objet de toute cette mascarade, histoire de leur dire tout le bien que vous pensez de leurs produits. Vous serez malgré tout lucide et saurez que votre coup de gueule n’aura d’autre résultat que d’évacuer votre rancœur. C’est ainsi que vous serez surprise lorsque la responsable de la boutique vous présentera ses plus plates excuses et vous proposera de prendre en charge les frais de réparation.

Alors d’aucuns diront que c’est tout à fait normal et je serais bien d’accord avec eux. Mais ce genre de fin heureuse est tellement rare de nos jours, vous ne trouvez pas ? Honnêtement, je pensais vraiment qu’on m’enverrait sur les roses et que cette histoire se solderait par un appel au boycott de San Marina à tout jamais. Comme quoi, le service client ça ne tient pas à grand de choses (à du bon sens et de la politesse le plus généralement) et pourtant, ça peut vraiment faire la différence !

Share Tweet Pin It +1

You may also like

Rude girl

Posted on 4 février 2011

Blazer²

Posted on 17 décembre 2013

Previous PostL'air con
Next PostA 30 ans, il était temps...

13 commentaires

  1. 204belinha
    6 années ago

    crois moi ça m’est arrivée l’année dernière, moi qui ne suis jamais a pince, je l’ai payé le prix fort. j’ai du supplié une nana de me ramener chez moi a 2 pâtés de maison mais elle avait une voiture commerciale et elles étaient 2….. j’ai fini dans le coffre !! oui oui la honte de ma vie !! vas y…. tu peux te moquer !!!! bises

    Reply
  2. Gilberte
    6 années ago

    Pour travailler dans une boutique , les gens viennent se plaindre pour 3 fois moins grave que ça ! Donc oui c’est normal qu’elle prenne en charge le cordonnier , c’est la moindre des choses !
    Et oui parfois le service client n’est pas si mauvais ;-)

    Reply
  3. Ninie Pouce
    6 années ago

    On a pas idée de porter de tel talon en même temps :p

    Reply
  4. Tiff
    6 années ago

    Nikel le service client!!!!!!! Je n’imagine pas sur le moment la honte, quoi que moi c’est avec une paire de nu-pieds, quand la petite anse entre mes doigts de pieds m’a lâchée aux pieds de la Tour Eiffel j’ai vraiment eu l’ai con car pour le coup la sandale a beau être attachée à la cheville au bout des pieds il n’y a plus rien qui tient, la honte!!!!
    Tu m’a bien fait rire avec le manteau Desigual lol, je pense pas que le Bon Dieu t’ai puni pour ça lol, il aurait dû la punir elle pour le manteau hi hi

    http://mabulledepensees.blogspot.fr/2013/12/le-defile-victorias-secret-2013-cest.html

    Reply
  5. Bobbie
    6 années ago

    Tout est bien qui finit bien, donc.
    Je n’ai jamais vécu l’expérience : aucun de mes talons ne s’est cassé jusqu’ici, je touche du bois. Mais j’ai déjà assisté à la chose, et il est vrai que la nana était ensuite bien emmerdée. Et voilà, je l’ai toujours dit : il faut marcher à plat, ahah.
    Passe une bonne soirée!

    Reply
  6. Aline
    6 années ago

    Mon dieu… J’ai eu la même histoire de chaussures (talon cassé en plein dans mon élan de shopping!) et de cheveux (qui est plus catastrophique :/) au même moment que toi!
    Je compatis! :)

    Bien à toi!

    Reply
  7. Audrey V
    6 années ago

    Mais tu n’évoques pas l’idée d’acheter une nouvelle paire pour sauver ta soirée…on n’a jamais trop de pompes, non? ;)

    Reply
  8. Juju Vovo
    6 années ago

    Ben merde alors … Mais j’aime tellement ta façon de raconter cette mésaventure !! Bon, comme qui dirait, tout est bien qui finit bien.
    Et tu es finalement rentrée comment ? Avec la paire estropiée ou une toute nouvelle ?

    Des bisous

    Reply
  9. Amy
    6 années ago

    Sans déconner, 169 euros et ça pète comme ça ? Finalement je vais continuer à acheter mes chaussures à moindre prix, je crois… pas de chance en tout cas, et en effet, un service client de ce genre, ça change tout !

    Reply
  10. Neph
    6 années ago

    J’ai vu passer la photo sur Instagram. C’te galère ! Tout est bien qui finit bien, tu as eu raison de le signaler ;)

    Reply
  11. Anna
    6 années ago

    204belinha : si on m’avait proposé de squatter moi aussi un coffre de voiture commerciale, crois-moi que j’aurais dit oui !

    Gilberte : oh, fais-moi rire, raconte-moi des frasques de clients relou…

    Ninie Pouce : tu me croiras si tu veux, je me suis dit la même chose ;)

    Tiff : alors on dira que j’avais raison et que le bon Dieu n’existe pas

    Bobbie : je vais t’écouter, promis ;)

    Aline : serions-nous des soeurs intercosmiques ?

    Audrey V : je te rassure, j’ai racheté une paire pour rentrer chez moi finalement, mais … une paire de baskets !

    Juju Vovo : une nouvelle, des baskets hahaha !

    Amy : la nana m’a dit que j’étais tombée sur la mauvaise paire, celle qui a des défauts. Bon, je veux bien lui donner le bénéfice du doute, mais je ne peux m’empêcher de penser que c’est surtout leur technique qui est à revoir…

    Neph : de toute façon j’étais tellement énervée que je n’aurais pas pu laisser ça passer !

    Reply
  12. Jexy Gavina - Le Papier fait de la Résistance
    6 années ago

    L’histoire et ta façon de la raconter, c’était très drôle. la conclusion est parfaite, le service, c’est la clef de la réussite.

    Reply
  13. Juliette
    5 années ago

    lorsque je navigue sur ton site, je souris !
    Je souris car les tenues que tu portes sont vraiment canons ! j’adore !
    mais ce qui me fais encore plus sourire, voir rire aux éclats, est ta manière de raconter tes histoires et de décrire tes looks !
    tu es délirante et ça fait du bien !
    continue comme ça, c’est un réel plaisir de naviguer sur ton blog !

    Reply

Laisser un commentaire