Dans Beauté

Le choix cornélien des vernis d’été

Cet été, je me suis surprise à faire light niveau valise. Enfin « surprise » … comprenez plutôt que Brigitte veillait au grain et qu’il m’avait menacé de mort (oui, tout à fait) si jamais j’étais en excédent de bagage avant même de partir, ce qui m’arrive pour ainsi dire à chaque fois que je prends l’avion. J’ai bien essayé de lui expliquer que 4 semaines de ma vie ne pouvaient décemment pas se résumer en moins de 23kg, mais j’ai compris à ses sourcils froncés et à sa grosse voix de papa ours qu’il valait mieux que j’obtempère gentiment si je tenais à la vie.

J’ai donc éliminé toutes les fringues en double (les 4 débardeurs blancs, les 7 shorts en jean, les 3 jupes noires, …), réduit considérablement le nombre de maillots de bain, acheté l’équivalent de mes cosmétiques en version mini et limité les paires de sandales pour faire un peu de place. L’affaire du dérembourrage de la valise se passait plutôt bien, jusqu’au moment fatidique où il a fallu que je choisisse les vernis à emporter avec moi. Le dilemme était grand les gars : combien de flacons prendre, quelles teintes choisir, au secours, à l’aide, à moi, à l’assassin !

Mais heureusement, L’Oréal parce que je le vaux bien a sauvé la vie de mes ongles pendant leurs congés d’été grâce aux petits flacons hyper pratiques des vernis Color Rich, dont les nouvelles teintes pétillent de couleurs douces et acidulées. En somme, l’équation parfaite pour un bel été avec un Brigitte même pas ronchon !

Certains sont issus de la collection Miss Pop, pour laquelle les couleurs flashy et les effets graphiques très 60’s sont les invités. Quoi qu’il ne soit, ces 8 petits flacons seront mes alliés de l’été !

Du coup, je n’ai plus qu’un seul problème à résoudre : peut-on dépareiller la couleur de son vernis des mains de celle des pieds ? Vous avez 4 heures.

 

Share Tweet Pin It +1

You may also like

Nouvelle routine capillaire

Posted on 4 janvier 2013

Biche ô ma biche

Posted on 4 novembre 2011

Panier garni

Posted on 25 mai 2013

Previous PostSan Clemente
Next PostLes rues de Bangkok

4 commentaires

  1. Pigments de Rêves
    7 années ago

    Evidemment qu’il faut dépareiller, c’est plus fun !
    C’est aussi la grande question mais pour 2 semaines cette fois. Combien de flacons ? A mediter, ahah.
    Pour ma part, j’ai flashé sur la Dating Coral et le Banana Pop!
    Bisous.

    Reply
  2. Neph
    7 années ago

    Ma maman chérie m’a toujours que non, on ne dépareillait pas, parce que « c’est pas carnaval, là, non mais oh ». Alors je ne dépareille que lorsque je sais que je serai la seule, ou presque, à voir mes orteils. Bref, je crois que j’ai été conditionnée. J’ose un grain de fun en mettant quelques teintes d’écart dans une même couleur (genre rouge clair – rouge foncé, bleu et bleu foncé, mais jamais bleu et rouge, malheureuse !), mais là, c’est déjà trop foufou.
    Et sinon, je dis oui au Punchy Lychee.

    Reply
  3. Mentalo
    7 années ago

    Mais, euh, un maillot, ça pèse rien, donc dix maillots non plus, voyons!
    (Moi je dépareille (sinon ça fait tellement old school) mais je veille à ce que ce soit assorti quand même)

    Reply
  4. Anna
    7 années ago

    Pigments de Rêves : de toute façon, si je veux tous les mettre, je suis obligée de dépareiller ;)

    Neph : purée, tu me fais douter maintenant…

    Mentalo : on est bien d’accord sur l’histoire des maillots. Toi au moins tu me comprends !

    Reply

Laisser un commentaire