Dans Voyages

SoBe

Coucou mes canards, c’est moi, tu te souviens ? A y est je suis rentrée, complètement jet laguée mais suffisamment bronzée pour faire baver les copines et ça, ça fait plaisir.

En rangeant mes valises pleines de sable, je me suis souvenue de la dernière fois que j’ai parlé vacances avec la meuf du 92… Figure-toi que cette relou m’avait alors limite engueulée rapport que je n’avais pas écrit un article à propos de mon road trip dans l’ouest américain l’été dernier. C’est-à-dire que ça ne m’avait même pas effleuré l’esprit tellement je pensais que ça n’intéresserait personne ces histoires de caillasses et de routes qui n’en finissent plus… Et puis je me suis souvenue que j’avais un blog sur lequel je parlais de vernis à ongles, de chaussures et de tracas complètement superficiels (mais hautement tracassant quand même). La vérité, je raconte déjà QUE des histoires qui n’intéressent personne !

Alors voilà, je vais vous raconter un peu mes vacances en Floride, vous parler de ce que j’ai aimé, de ce que j’ai moins aimé, vous donner quelques conseils et des bonnes adresses. Sait-on jamais que tu ailles y faire un tour dans pas longtemps ou que je te donne carrément envie d’y mettre les pieds, soyons fous ! C’est ça, on aura qu’à dire que je me transforme en Guide du routard version stiletto (non parce que les sacs à dos, c’est vraiment pas beau).

Avant tout, il faut que je t’explique le choix de notre « parcours ». C’est-à-dire qu’en 15 jours, on n’a pas vraiment le temps de faire grand chose, surtout quand on souhaite se reposer un peu. Je veux dire que faire la carpette, c’est la base quand même. Et puis question road trip, j’ai donné cet été ! On a donc d’emblée éliminé le nord de Floride : Orlando ne nous disait pas grand chose, on connaissait déjà les principaux parcs d’attraction du coin (mais version Californie) et tout ce qui concerne l’espace et l’aérospatial ne m’intéresse pas du tout.

Malheureusement, quand tu pars au mois de mars de ce côté du globe, tu risques fortement d’être confronté au terrible spring break américain et canadien. Autant te dire que l’idée de partager mon transat avec des étudiants bourrés ne m’enchantait pas trop non plus. Du coup, nous avons également dû éliminer la Gulf coast, la côte ouest de la Floride face au golfe du Mexique donc. Dommage car c’est là que les plages sont les plus belles !

Ne nous restaient plus que les environs de Miami et les Keys, sorte de groupement d’iles qui se situent à l’extrême sud de l’État et du pays.

Commençons donc par les 5 premiers jours de ces vacances, passés à Miami Beach. Véritable ville à part entière, Miami Beach est une longue île au large de Miami, reliée à la mégalopole par 3 ponts. Le nord de l’île est plutôt dédié aux grands complexes immobiliers construits principalement pour recevoir une clientèle retraitée venue s’installer au soleil et au bord de l’eau pour réchauffer leurs vieux os. C’est au sud de l’ile, aka South Beach ou SoBe pour les initiés, que tout se passe. Enfin tout en ce qui concerne les touristes et un minium de vie (surtout nocturne).

Au programme : plage, ballades très 30’s sur Ocean drive, piscine, hamburger en terrasse sur Lincoln road, bronzette, shopping sur Washington avenue, re-plage, restaurant cubain romantique sur Española way, re-piscine et pour les plus fous mojitos jusqu’au bout de la nuit dans des boites de malade.

Ocean drive et ses fameux immeubles style art déco

Les grands hôtels et autres condos immenses qui bordent presque tout le littoral de l’île

La plage me fascine, t’as remarqué ?

Bref, Miami Beach n’est ni plus ni moins qu’une station balnéaire huppée, avec son lot de soleil, d’hôtels relativement chers et de fiestas. Ici, comme souvent aux Etats-Unis d’ailleurs, on aime bien se faire remarquer : qui aura la voiture la plus chère, la robe la plus courte, le blond le plus blond, les muscles les plus gros, le tatouage le plus impressionnant. Ça manque parfois de goût et de raffinement mais bizarrement on s’y sent bien et puis les gens (quand tu as la chance de ne pas tomber sur des français) sont très accueillants et aimables. Après tout, c’est les vacances : tant que le soleil brille et que le sable est douillet, de quoi pouvons-nous nous plaindre ?

>> Où dormir ?

En règle générale, même les hôtels les plus basiques (pour ne pas dire miteux) coutent assez cher. Perso, j’ai eu la chance d’avoir une super offre sur Splendia pour le Perry South Beach (anciennement Gansevoort) : chambre immense, salle-de-bain de malade, piscine et terrasse sur le toit avec vue impressionnante sur l’océan ! Par contre, je suis contente d’avoir bénéficié de cette offre car j’aurais été plutôt fâchée si j’avais dû payer le prix fort : j’ai trouvé que la qualité du personnel (bof-bof) et le manque de certaines prestations (pas de petit-déjeuner compris par exemple) ne valaient pas un prix aussi exorbitant.

Toujours est-il que si vous souhaitez passer quelques jours à South Beach, je vous conseille d’avoir un peu de budget pour vous loger et de viser dans des hôtels 3 étoiles minimum (comptez environ 100 euros par nuit). Perso, j’aime bien fouiller sur Trivago… Sinon vous avez toujours l’option location d’appartement (sur Airbnb par exemple), d’autant que les condos sont tous plus ou moins dotés de services tels que des voituriers, portiers, salles de sport, …

Si vous cherchez un minimum de calme sans être trop éloigné de la plage et du « centre », je vous conseille de prendre un hôtel dans le nord de SoBe, de préférence sur Collins avenue entre la 23ème et la 16ème rue, et de bannir absolument Ocean drive, très bruyant du matin au soir. Il y a aussi des coins sympas vers la 5ème rue, de l’est à l’ouest. Si vous trouvez un logement sympa à l’ouest de l’ile, pas de panique, tout peut se faire à pied à South Beach, vous accèderez donc à la plage assez rapidement.

>> Où manger ?

Là encore, tout dépend de votre budget et de vos envies. Car même si Miami Beach est plutôt chère, n’oublions pas qu’on est aux États-Unis et que ça regorge donc de deli et autre hamburgeserias.

Jerry’s Famous Deli ($) > carte impressionnante, sandwiches et quesadillas à tomber, service au top (est rapidement devenue ma cantine) – 1450 Collins avenue, à l’angle de la 14ème rue.

Nexxt Cafe ($$) > il faut y aller rien que pour les salades et la terrasse plutôt agréable le soir – 700 Lincoln road

Eleven Street Diner ($) > un vrai diner comme on les aime, avec sa carte généreuse et son décor à l’ancienne – 1065 Washington avenue, à l’angle de la 11ème rue.

News Cafe ($) > si vous voulez profiter d’une terrasse « au calme » sur Ocean Drive, idéale pour boire un verre en fin de journée ou après dîner – 800 Ocean drive.

Havana 1957 ($$) > un petit restau cubain très sympa avec une terrasse très agréable – 405 Española way, à l’angle de Washington avenue.

>> Où faire du shopping ?

La plupart des boutiques sont concentrées entre la 5ème rue et Lincoln road, sur Collins et Washington avenues. Par exemple, vous trouverez Urban Outfitters, Barneys et Levi’s sur Collins avenue entre la 5ème et la 11ème rue, Aldo et Seven for all mankind sur Lincoln road et d’autres boutiques sympas sur Washington avenue. Côté beauty stores, vous trouverez les immanquables Séphora sur Collins et Ulta sur Lincoln.

Je vous déconseille de vous rendre à Aventura Mall, situé au nord de Miami Beach. Vendu comme le plus grand centre commercial de la région, je pensais que j’allais y dépenser toute ma paye en un clin d’oeil. Outre le fait que ce mall soit en fait SUPER LOIN de Miami Beach (1h15 de bus), y’a pas grand chose d’intéressant finalement. Je vous donnerai le nom d’autres malls bien plus sympas dans les environs dans un prochain article…

Vous trouverez des boutiques de souvenirs un peu partout mais je vous conseille de changer votre argent en France ou à l’aéroport ou tout simplement de retirer du liquide sur place car Miami est une ville où les bureaux de change se font très très rares.

>> Se déplacer

Si vous vous trouvez véritablement à SoBe et que vous souhaitez y rester, vous n’avez pas besoin de louer de voiture car tout peut se faire à pied. Prenez un taxi pour les « longs trajets », en fin de soirée après les 5 mojitos ou si vos nouvelles pompes vous massacrent les pieds.

Si vous fatiguez un peu, il y a également plusieurs lignes de bus qui traversent Miami Beach, qui circulent toute la journée et aussi la nuit (2$ le trajet). Certaines lignes peuvent également vous amener Downtown, mais les trajets sont plus longs (comptez au moins entre 1/2h et 1h).

Le vélo est très à la mode à Miami Beach. Utilisez le Vélib’ local ou demandez à votre hôtel de vous en louer.

Si vous comptez dormir à SoBe mais profiter de toute la ville de Miami, louez impérativement une voiture. Vu comme ça, la ville semble « petite » mais c’est une illusion d’optique : tout est grand, long et loin.

Je reviens bientôt avec les Keys en toile de fond. Un petit coin de paradis…

Sur ce, je vais me coucher, tu m’as épuisée.

Share Tweet Pin It +1

You may also like

Welcome to Miami

Posted on 7 mars 2012

Previous PostBeauty case
Next PostKey West

16 commentaires

  1. Violette
    11 années ago

    T’inquiète, dans 3 semaines on n’en parlera plus de ton bronzage. #aigrie

    Reply
  2. Katia
    11 années ago

    Mazette, ça c’est du reportage !
    Bah la Floride, ça me tentait carrément pas, mais t’as presque réussi à me convaincre d’y mettre les pieds un jour ! Bravo ! (si si)
    Laisse tomber la Violette, c’est juste une grosse aigrie qui a perdu son tan mauricien plus vite que son ombre (cette phrase ne veut rien dire, je sais).

    Reply
  3. Hélène
    11 années ago

    Les photos me rappellent mes quelques jours passés là bas 2 semaines avant toi. Malheureusement je suis pas resté assez longtemps pour revenir toute bronzée. ;-( En tout cas ce sont de superbes vacances. Voir la plage, le soleil et se balader en tong et short n’a pas de prix au mois de février.

    Reply
  4. Marie/chroniqueblonde
    11 années ago

    pfffffffffff… (la meuf déprimée)

    Reply
  5. kaki
    11 années ago

    Ben voilà ma pupute, tu vois quand tu veux… Quand je vais à Miami, c’est uniquement au W que je descends ^^

    Love.

    Reply
  6. Pat'
    11 années ago

    sympa les photos! et merci pour le résumé ;)

    Reply
  7. eamimi
    11 années ago

    @Kaki : l’hotel de Largo Winch ?

    Pareil que Katia ce coin ne me tente pas du tout mais tu le vends bien !

    Reply
  8. Sabrina
    11 années ago

    Super ton résumé, merci beaucoup ! Je note toutes tes bonnes adresses et j’attends avec impatience la partie sur les malls… Et je prépare la CB pour mes 10 jours là bas au mois de mai ;)

    Reply
  9. tytoon
    11 années ago

    Ton article tombe a point nommé on prépare notre voyage avec mes cops pour le mois de juin! Merciiiii

    Reply
  10. Julie
    11 années ago

    Bon j’ai pas tout lu mais je reviendrai le jour où je bookerai mon billet pour Miami… tout bientôt!!!

    Reply
  11. Anna
    11 années ago

    Violette > 3 semaines ça me laisse le temps de craner encore un peu…

    Katia > pour tout te dire, ça ne m’attirait pas du tout non plus à la base. Alors c’est vrai que culturellement parlant c’est pas ouf (mais aux States, à part NYC, c’est partout la même chose), mais franchement, si tu vas dans les bons coins et que tu fais abstraction des rouleurs de mécaniques, y’a moyen de passer un bon moment. Et puis y’a pas que Miami en Floride. J’en parlerai demain d’ailleurs ;)

    Hélène > tu es restée combien temps

    Marie > moi encore plus dégoutée, tu n’imagines pas

    kaki > le W ne vaut rien à côté du Perry ;)

    Pat’ > de rien, si j’avais su j’aurais fait pareil pour la Thaïlande ;)

    eamimi > c’est quand même sympa, même si ça ne vaut pas ce que tu vas faire en septembre !

    Sabrina > ah oui, ça t’as plutôt intérêt à la préparer, làs-bas c’est indispensable

    tytoon > n’hésite pas si tu as d’autres questions, tu peux m’envoyer un mail si tu veux

    Julie > (prends Air France) (déçue de Delta)

    Reply
  12. Jube
    11 années ago

    T’es vraiment très forte pour donner envie d’un endroit :)

    Reply
  13. Hélène
    11 années ago

    Je suis restée seulement 4 jours à Miami ensuite changement de climat et direction NYC!

    Reply
  14. Fanny
    11 années ago

    Quand j’avais 12 ans, je rêvais d’aller en Floride car c’est de là que venais mon boyzband préféré (Backstreet Boys si tu te demandes). Du coup, j’y suis jamais allée mais faudrait ptêtre, quand je vois tes photos.

    Reply
  15. Anna
    11 années ago

    Jube > tu veux dire que je suis influente des vacances ???

    Hélène > ah oui effectivement, ça a dû te changer ;)

    Fanny > attends mais sais-tu que j’ai cherché les BB partout dans cette foutue ville ???

    Reply
  16. Faust'in
    11 années ago

    C’est bon j’ai noté, tu peux continuer a reconter ton périple ^^

    Reply

Laisser un commentaire