Dans Lifestyle

« On est jamais trop pédé »

MAG

C’est pas pour dire les têtes de veau, mais si t’as un coup de mou y’a quand même rien de mieux qu’une bonne soirée entre pédés !

Oh oui ça va, je sais que c’est vachement cliché cette histoire de parisienne méchée et perchée sur 12 cm, déambulant dans les rues du Marais avec à son bras sa pochette Marc Jacobs et son ami pédé (en vérité la pochette, elle est à l’ami gay). Mais que veux-tu, aussi sûr que tu as raté ta vie si tu n’as pas de Rolex à 50 ans, elle ne vaudra guère mieux si tu n’as pas de meilleur ami gay.

Depuis vendredi dernier je traîne une espèce de rancœur envers le coloc’, du genre moins je le vois, mieux je me porte. C’est-à-dire qu’on doit s’engueuler une fois par an en tout et pour tout. Du coup, pour qu’on soit tranquille le reste de l’année, j’ai décidé de nous débarrasser de cette corvée avant la fin du premier trimestre. Qui oserait dire après ça que je suis égoïste, non mais oh !

Bref, j’ai donc eu envie de profiter de mon samedi soir pour me changer les idées et m’aérer la tête. Mes copines étant toutes 1/ scotchées à leur mec, 2/ enceintes jusqu’au eaux, 3/ éreintées ou 4/ parties en week-end, j’ai décidé d’appeler mon sauveur j’ai nommé mon MAG. Et puis avec lui, j’étais certaine que le sujet des relations amoureuses ne serait pas abordé de toute la soirée. Joie, bonheur !

Tu me connais, je ne suis pas vraiment du genre à sortir en jean troué et en Ugg mais va savoir pourquoi, j’ai eu envie de me faire encore « plus belle » que d’habitude. Pour mon MAG bien sûr, car j’adore voir ses yeux pétiller quand il me voit arrivée sur mon 31, comme il aime. Mais surtout pour moi, parce que bordel ça fait quand même vachement du bien au moral. Et puis ça fait de mal à personne d’être décomplexée et de jouer les bonnasses pleine d’assurance le temps d’une soirée ! Me voilà donc en mini ras la touffe, brushinguée à mort et l’oeil smocké que t’as jamais vu ça.

Apéro jusqu’à 22 heures, un dîner délicieux, des fous rire qui n’en finissent pas, des discussions légères. Bref, exactement ce dont j’avais besoin pour me requinquer. Mais le mieux dans tout ça, c’est que je crois qu’il n’y a rien de plus magique que le regard d’un pédé pour reprendre confiance en soi. Car tu sais que dans ses yeux il n’y a pas de sous-entendu pervers, quelque part entre Œdipe et un film de cul. On oserait presque croire que dans son regard il n’y a que la vérité, comme une sorte de miroir qui reflèterait ce qu’on a envie de voir depuis longtemps. Alors oui, pour lui samedi soir j’étais belle, fatale, sexy, drôle et peut-être même parfois intéressante. D’aucun diront que c’est certainement le regard de l’amitié…

Toujours est-il qu’à ces yeux j’étais une femme, et ça fait un bien fou !

Sinon, j’ai des nouveaux cheveux, et ça aussi ça change ma vie !

Share Tweet Pin It +1

You may also like

La petite robe marinière

Posted on 21 septembre 2017

Previous PostFleur d'Osmanthus
Next PostLe bar du coin

13 commentaires

  1. Bavardages & Medisances
    8 années ago

    C’est quoi ce smoky de ouf malade?!?

    Mes copains PD, c’est les meilleurs pour remonter le moral, je confirme grave.
    Parce qu’ils sont toujours de bonne humeur, francs comme il faut, tendres et tout. Et quant t’es moche ils le disent, mais quand t’es belle, ils le disent aussi.
    Et ça, ça n’a pas de prix, bébi!

    Reply
  2. Marie/chroniqueblonde
    8 années ago

    Je l’aime beaucoup moi ton MAG…
    et tes nouveaux cheveux aussi d’ailleurs ;-)

    Reply
  3. aurélia
    8 années ago

    Putain, tu détiens la vérité !!!!

    Reply
  4. Ingrid
    8 années ago

    Mince, j ai pas de MAG. Tu sais où je peux en acheter un?

    Reply
  5. Pauline
    8 années ago

    t’as abandonné la frange finalement?!

    Reply
  6. minhoi
    8 années ago

    je viens de me rendre compte que j’ai aucuns amis pédés ! c’est fou ! je sors aussi de chez le coiffeur (oui on s’en tape)

    Reply
  7. Bombay Magic
    8 années ago

    Alors, je dois dire, je suis entièrement d’accord avec toi, et au diable les clichés à la Carry Bradshaw. Moi aussi j’ai le mien, il est toujours dispo pour un verre de trop, ou un dej improvisé, et surtout il a le mot juste.
    Par exemple, l’année de ma grande catastrophe capillaire. Un dénommé ash, très beau, portant le jean très bas sur les hanches, les abdos dessinés sous son T shirt blanc, une gueule d’ange alors que c’était un être diabolique avec les ciseaux, Ash pseudo coiffeur de son état m’avait massacré, me laissant une frange de 4 mm sur le front. J’en avais pleuré, j’envisageais la conversion pour porter la burqa. Tout le monde m’a fait le politiquement correct « c’est pas si mal », mon mari n’a pas remarqué. Mon pote gay, lui, a écarquillé des yeux horrifiés alors que j’étais encore à 5 mètres de lui, on aurait cru qu’il voyait arriver la vague géante d’un nouveau tsunami: « Oh my god, what happened to your hair ? ». Et bien, cette commisération, le fait qu’il comprenne immédiatement l’étendue du drame, ça m’a fait un bien fou.
    Donc les potes gays, ça devrait même être une prescription!

    Reply
  8. Angie
    8 années ago

    Mince alors, j’ai raté ma vie parce que je n’ai pas d’ami gay.

    Reply
  9. Tita
    8 années ago

    Je peux que confirmer et quand on les perd c’est le drame !!! Moi j’avais mes voisins adorés, tjs là quand on a besoin d’eux et déménagement oblige je me retrouve avec un couple hétéro psychopathes…la loose je sais !!

    Reply
  10. Faustine
    8 années ago

    Moi je ne vois plus mon ami pédé, on s’est embrouillés. Comme quoi, je me disputais plus avec lui qu’avec le meurrriii ^^

    Reply
  11. Anna
    8 années ago

    Bavardages & Medisances > tu as tout dit, bébi !

    Marie > non mais ton nouveau pote en plus ;)

    aurélia > y’a un peu de Nostradamus en moi, on dirait …

    Ingrid > ah mais ça ne s’achète pas ma bonne dame

    Pauline > non mais le Champagne, ça donne chaud

    minhoi > honte !

    Bombay Magic > oui c’est ça, ils comprennent toujours eux

    Angie > comment ? T’as 50 ans ?!

    Tita > t’as pas pensé à les rejoindre ?

    Faustine > mais why ?

    Reply
  12. Faustine
    8 années ago

    Parce qu’il était con, tout simplement. C’est pas grave, je m’en trouverai un autre sur Bordeaux ^^

    Reply
  13. Anna
    8 années ago

    (lol)

    Reply

Laisser un commentaire