Dans Mode

Coup de bluff

J’ai l’habitude d’envoyer un texto à mon collègue choupi le matin quand je dois faire face à une situation de crise, comme lorsqu’un gros bouton me défigure le jour d’une réunion importante ou quand je me réveille très en retard le matin, encore bourrée de notre « apéro » de la veille (je mets des guillemets car je ne suis pas certaine que le mot apéro soit bien adéquat quand ce dernier se prolonge jusqu’à minuit).

Lui, pragmatique, me répond toujours : « détourne l’attention, on y verra que du feu ». Et c’est vrai, putain. Le pouvoir d’un rouge à lèvres carmin est, par exemple, assez bluffant pour qu’on ne remarque pas (ou presque) notre gros chtar au menton. Autre alternative en la matière, que je n’ai malheureusement pas pu tester moi-même (vous allez vite comprendre pourquoi) mais qui est imparable si vous êtes dotées de nénés un peu plus imposants que les miens (voilà pourquoi) : un bon décolleté des familles et hop, a pu’ le bouton !

Et cet adage s’adapte à peu près à toutes les situations désastreuses de la vie courante, du moment qu’on sache faire preuve d’un peu de créativité (un jour, au collège, j’ai eu 8/10 en dessin). Voyez par exemple que les photos ci-après, qui ont été prises à Londres, datent de juin dernier. J’avais dormi environ 5 heures la nuit précédente et je cumulais des mois assez stressants professionnellement parlant. C’est rien de le dire que j’attendais, à ce moment précis, les vacances comme jamais !

Maintenant que je vous ai planté le décor, vous comprendrez sans doute beaucoup mieux la blancheur de mon teint et la taille impressionnante de mes cernes. Mais comme vous le savez, je ne me laisse jamais aller dans l’adversité, et ce matin-là, au réveil, je me suis souvenue des bons conseils de mon collègue choupi. Alors je me suis dit : « ma fille, tu as deux solutions. Soit utiliser 2 litres d’anti-cernes pour tenter de camoufler l’incamouflage. Soit faire marcher ta cervelle pour essayer de trouver un subterfuge anti-gueule de merde ».

Dans un élan de génie (voyez comme je suis fière de ma trouvaille), j’ai enfilé une veste rose blush comme ils disent aux Amériques pour rehausser « naturellement » ma mine lavabo et j’ai chaussé des lunettes noires de la taille du Texas.

Les amis, j’espère que vous ne m’en voudrez pas de ce leurre et que vous saurez apprécier le reste de cette tenue, que je qualifierais, en toute modestie bien évidemment, d’idéale pour déambuler dans les rues de Londres toute une journée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Veste Zara • T-shirt Asos • Jean H&M • Baskets Stan Smith • Sac Marc by Marc Jacobs • Lunettes Céline

Share Tweet Pin It +1

You may also like

Trio

Posted on 6 janvier 2010

La porte bleue

Posted on 18 août 2014

Previous PostSur la plage abandonnée
Next PostTransgenre

1 commentaire

  1. Caroline
    4 années ago

    Je ne vois aucune de tes photos ( ipad) a part OLYPUS DIGITAL CAMERA ecrit en rose en haut a droite…. C est joli hein… Mais ca ne donne pas sa valeur à tes tenues! Que j essaie de deviner… Tant bien que mal… Enfin surtout mal ;)

    Reply

Laisser un commentaire